équitation

Tout chante pour Jennifer et Rihanna

Alain Schafer 27.06.2019 06:00

Il y a deux ans encore, Jennifer Rapin sautait des barres hautes de 100 centimètres dans les épreuves de saut régionales. Un niveau respectable certes, mais qui ne l’a rapidement plus satisfaite à force de découvrir le potentiel de sa jument, Rihanna, achetée une année auparavant. «Les balades à cheval et les petits sauts ne me suffisaient plus. Pour passer un palier, je me suis rendu compte qu’il fallait m’entraîner beaucoup plus assidûment», confie-t-elle.

Aussitôt dit aussitôt fait, la Corçalline a commencé à prendre des cours privés sous la houlette de Philippe Emery à Cousset, qui n’en est pas à son galop d’essai. Le Broyard a déjà entraîné à un niveau international par le passé avant de tout arrêter. Il a repris goût au coaching avec Jennifer. «C’est aussi grâce à lui que j’ai progressé autant. Il est toujours derrière moi pour me motiver et me donner un coup de pied au derrière quand il le faut», sourit-elle. Les progrès se sont vite fait sentir. «La première année, je montais encore dans les épreuves 100, la deuxième je suis passée aux 110.» Depuis cette année, la cavalière passe allégrement des barres à 130 centimètres, voire plus.

Sujet complet à découvrir dans l'édition de la semaine



Journal de Morges
  dernière vidéo
Les pêcheurs impuissants face aux cormorans
Les pêcheurs professionnels sont excédés par la prolifération des cormorans sur le lac de ...