ski alpin

Pierre Bovet passe une porte importante de sa jeune carrière

Alain Schafer 16.11.2017 06:11

La neige saupoudre les sommets qui dominent le Pays-d’Enhaut, annonçant le retour imminent des mémorables journées de glisse. Pierre Bovet, lui, est à pied d’œuvre depuis plusieurs mois déjà. L’athlète vient d’intégrer le Centre national de performance des sports de neige à Brigue, un passage quasi obligé pour continuer à rêver d’une carrière sur le cirque blanc. Mieux, le skieur de Constantine a participé à sa première course estampillée FIS (Fédération internationale de ski) le 25 octobre à Saas Fee. C’est assis confortablement à la table d’un tea-room de Château-d’Œx, en marge de son souper de soutien, qu’il est revenu sur cette expérience inoubliable.

Le meilleur anniversaire possible
En se classant 27e de la première descente officielle de sa carrière, sur 130 concurrents, Pierre Bovet a donc réussi son baptême FIS. Une perf qui l’a surpris lui-même. «C’est une sensation que j’avais rarement éprouvée auparavant durant une compétition. Je me suis senti hyper relax du début à la fin, se réjouit-il. Du plaisir, un grand soleil et tout ça le jour de mon anniversaire, c’était la totale, la journée parfaite! Je n’avais qu’une envie en bas, remonter et recommencer.» En partant avec le dossard 117 et avec seulement deux entraînements dans les jambes, il a réalisé un petit exploit. «Me classer 5e à l’entraînement m’a clairement mis en confiance.» Autre perspective réjouissante: il a marqué des points précieux pour la suite de la saison.

Journal de Morges
  dernière vidéo
La Suisse vue du ciel - Air Production