archéologie

Le menhir qui traversera le lac de Neuchâtel «à la nage»

Isabelle Kottelat 14.03.2019 06:01

«Et si on leur amenait un menhir?» Non, ce n’est pas Obélix qui parle, mais presque. Invitée au grand rassemblement préhistorique de l’été au Village lacustre de Gletterens au mois d’août prochain, l’association neuchâteloise d’amateurs de reconstitutions historiques et préhistoriques Pierre à feu s’est creusé la tête pour savoir ce qu’elle pourrait bien y apporter. La proposition de leur tailleur de pierre Stefen Pepin a fait mouche.
Ni une, ni deux, les Pierre à feu ont trouvé un menhir au Musée d’archéologie du Laténium, de l’autre côté du lac, à Hauterive, qui accepte de leur céder un bloc erratique de près d’une tonne qui provient des fouilles de la N5 du côté de Treytel. Il deviendra menhir avec l’intervention de l’homme. En l’occurrence le tailleur de pierre Stefen Pepin s’en occupera durant la semaine néolithique à Gletterens, une fois que le gros caillou sera arrivé sur place de l’autre côté du lac. Il voyagera par voie lacustre et en mode néolithique selon une méthode connue mais jamais expérimentée. (...)

  • Suite dans notre édition de la semaine.


Journal de Morges
  dernière vidéo
Les pêcheurs impuissants face aux cormorans
Les pêcheurs professionnels sont excédés par la prolifération des cormorans sur le lac de ...