discorde

La gestion du cas Rétrobus n’a pas fini de faire couler de l’encre

Danièle Pittet 19.09.2019 06:05

La Municipalité de Moudon a annoncé la semaine dernière qu’elle passait aux actes. Après avoir signifié aux responsables de l’Association Rétrobus qu’elle allait se substituer à eux pour évacuer les bus ceignant les halles leur appartenant et ces derniers n’ayant pas recouru contre cette décision, la voici qui annonce la réquisition d’hypothèques légales sur les propriétés bâties moudonnoises de l’association, afin de couvrir les frais engendrés. Cette démarche est sujette à recours et Rétrobus a jusqu’au 12 octobre pour réagir.
Dans un communiqué publié jeudi dernier, la Municipalité relève qu’elle a comptabilisé la présence de 214 véhicules, dont 27 articulés, hors des trois halles existantes. Entreposés sur des places non équipées pour de tels dépôts, ils font courir des risques de pollution, sans compter le côté mouroir ainsi affiché.
Se basant sur son décompte et un devis présenté par une entreprise de démolition de Moudon, la somme totale que la commune pourrait être amenée à débourser serait de 3,5 millions de francs. Elle permettrait de déplacer les carcasses une à une des parcelles où elles sont stationnées à un lieu de stockage respectant les normes légales, notamment en matière de protection de la nature, et les y faire garder jusqu’au terme des procédures juridiques. (...)

  • Suite et plus d'infos dans notre édition de la semaine.


Journal de Morges
  dernière vidéo
Les pêcheurs impuissants face aux cormorans
Les pêcheurs professionnels sont excédés par la prolifération des cormorans sur le lac de ...