Maréchal

Heureuse victime de son succès

Ludmila Glisovic 24.10.2019 06:01

«Le marché du fromage a flambé. Cette année, nous avons un mois d’avance sur les ventes de 2018, soit environ 10% de notre production. A un certain stade, nous avons dû refuser de vendre parce que notre fromage était trop jeune. Dans notre cahier des charges, il doit avoir été affiné au minimum durant 120 jours», explique dans un grand sourire Jean-Michel Rapin, le directeur de la fromagerie familiale Le Maréchal.
Afin de fournir au mieux tous leurs clients, les fromagers se sont résolus à livrer la marchandise disponible au prorata des chiffres de l’an dernier.
L’explosion des ventes a provoqué une pénurie de lait. «La gestion des quantités se base sur les ventes de fromage de l’année précédente et tient compte des éventuels nouveaux marchés, ainsi que des promotions. Le comité, qui regroupe trois agriculteurs et les fromagers, décide des volumes de lait à produire», précise Jean-Michel Rapin. (...)

  • Suite avec plus d'infos dans notre édition de la semaine.


Journal de Morges
  dernière vidéo
Les pêcheurs impuissants face aux cormorans
Les pêcheurs professionnels sont excédés par la prolifération des cormorans sur le lac de ...