religion

Ces paroisses en mal de curés

Pierre Köstinger 11.01.2018 06:01

Des curés d’un âge avancé, des décès parfois et une relève qui tend à manquer au sein du clergé. Les défis rencontrés par beaucoup de paroisses catholiques sont connus. Regroupant cinq paroisses entre Vaud et Fribourg (Payerne, Granges-Marnand, Fétigny, Surpierre, Ménières), l’Unité pastorale (UP) Saint-Barnabé n’échappe pas à cette réalité, elle qui a vu le nombre de ses ministres passer de trois postes et demi à un et demi.
Après le départ de l’abbé Vincent Roos, qui a rejoint la paroisse de Lausanne-Ouchy au 1er septembre dernier et le décès du père Mathieu Boulet, à 39 ans, quinze jours plus tard, il ne reste plus que le curé modérateur Luc de Raemy pour assurer les fonctions sacerdotales. L’homme d’Eglise peut bien compter sur l’aide précieuse de l’abbé Claude Nicod, mais ce dernier, âgé de 80 ans, commence aujourd’hui à sentir le poids des ans. (...)

  • Suite dans notre édition de la semaine.

Journal de Morges
  dernière vidéo
En piste